Les derniers articles

Serbie : Arnaud Gouillon décoré par le patriarche de l’Eglise orthodoxe serbe

Serbie : Arnaud Gouillon décoré par le patriarche de l’Eglise orthodoxe serbe

Le Directeur et fondateur de Solidarité Kosovo, Arnaud Gouillon, vient d’être distingué par le patriarche Irénée qui l’a décoré du premier degré de l’ordre de saint Sava. Cette distinction, la plus haute de l’Eglise orthodoxe serbe, lui a été remise à Belgrade, mardi dernier, sur proposition de l’évêque du Kosovo- Continuer la lecture de Serbie : Arnaud Gouillon décoré par le patriarche de l’Eglise orthodoxe serbe

Noël 2017 : Message du patriarche Irénée et de l’Assemblée des évêques orthodoxes serbes

LA PAIX DE DIEU – CHRIST EST NÉ !

Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là (2 Co 5,17)

Chers frères et sœurs,
L’institution du nouveau et éternel Testament de Dieu et homme, a été accomplie précisément en ce jour, lors du premier Noël de l’histoire. Car c’est aujourd’hui, enfants spirituels bien-aimés, que le Dieu prééternel a accompli une œuvre plus grande que la création de l’univers et qu’Il a réalisé la promesse faite à nos premiers ancêtres, une promesse que les prophètes avaient prophétisée depuis des temps immémoriaux, et que la Très Pure, toute bénie et toujours Vierge Marie a accueillie avec sérénité. Dieu le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous (Jn 1,14). Le Fils du Père céleste est devenu contemporain du genre humain, afin que l’homme devienne co-éternel de Dieu. Le Seigneur Tout-puissant S’est dépouillé prenant la condition d’esclave (Ph 2,7) et devint physiquement pareil à nous, afin de nous rendre pareils à l’image de Sa gloire. C’est pourquoi le très sage apôtre Paul s’écrie extasié : Ô abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que Ses décrets sont insondables et Ses voies incompréhensibles ! (Rm 11,33).
En ce temps-là, une hymne merveilleuse et inspirée fut entonnée par la troupe Continuer la lecture de Noël 2017 : Message du patriarche Irénée et de l’Assemblée des évêques orthodoxes serbes

Prière à notre Seigneur Jésus Christ

Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, par l’intercession de ta Mère très-pure, de tes Anges incorporels, de Jean ton prophète, précurseur et baptiste, des Apôtres qui ont porté au monde la parole de Dieu, des lumineux et victorieux Martyrs, des Pères vénérables et théophores, et de tous les Saints, délivre-moi du démon qui m’assaille en ce moment. Oui, mon Créateur et Seigneur, toi qui ne désires pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive, accorde aussi la conversion à l’indigne, au misérable que je suis. Arrache-moi aux crocs du funeste serpent qui cherche à m’avaler pour m’entraîner tout vif aux enfers. Oui, Seigneur, ma consolation, toi qui as revêtu, à cause du misérable que je suis, la corruptible chair, retire-moi de ma misère, accorde à ma pauvre âme la consolation ; plante en mon coeur le goût de faire ta volonté, de renoncer aux mauvaises actions et de parvenir à tes béatitudes : car en toi j’ai mis mon espoir, Seigneur, sauve-moi.

Symbole de Foi

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles.

Et en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel au Père et par qui tout a été fait.

Qui pour nous les hommes et pour notre salut est descendu des cieux, a pris chair du saint-Esprit et de la Vierge Marie, et s’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit et fut mis au tombeau, et le troisième jour il est ressuscité selon les Ecritures.

Il est monté au ciel, est assis à la droite du Père et viendra de nouveau avec gloire pour juger les vivants et les morts ; son règne n’aura pas de fin.

Et au saint Esprit, Seigneur vivifiant, qui procède du Père, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils, et a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour la rémission des péchés.

J’attends la résurrection des morts et la vie du siècle à venir. Amen.

« Prosevkhitaire ; PRIÈRES – Traduction : P Denis Guillaume »