Une halte sur le chemin de Saint-Jacques

Monastère fondé par le Duc Guilhèm Sanche Comte de Gascogne, en 988.
Le Roi Martyr Louis XVI y fit une donation le 14 Juillet 1779.
Siège épiscopal au X ème siècle et Halte historique sur le chemin de Saint-Jacques.
L’Évêque Gothescalc du Puy-en-Velay s’arrête à Saint-Gény en 950-951, où il est accueilli par l’Évêque de Lectoure, avant de repartir en Galice: c’est le premier pèlerinage entre le Puy et Compostelle.
Martine Robério (Aquitaine) & Chantal Gomez (Ardèche)

Fidèles sur le chemin de Saint-Jacques du Puy à Compostelle s’arrêtent à Saint-Gény de Lectoure et sont accueillis à Béthanie.

LE CHEMIN DE COMPOSTELLE.


C’est l’évêque GOTESCALC du Puy-en-Velay qui fut le premier pèlerin “officiel” de Compostelle. C’est encore la période de l’Église indivise, en 950 ou 951 que le digne Évêque du Velay s’élance sur les routes, avec une véritable troupe: membres du Clergé, Pèlerins, Troubadours, Jongleurs, Pages, Barons et Sénéchaux… Gens d’armes: archers et lanciers.
Tout le groupe s’arrête à LECTOURE et l’Évêque, qui réside au Monastère de St Gény, les accueillent et tous prient devant la chasse de Saint Ermite de Gascogne.
Du Puy ils passent l’Aubrac, Espalion et Conques (en Aveyron) , Figeac et Cahors (dans le Lot) , Moissac (Tarn-etGaronne), Lectoure, Condom et Eauze (dans le Gers), Aire (Landes), Orthez, Sauveterre de Béarn, Ostabat, St Jean Pied-de-Port, Roncesvalles (en Béarn et Pays basque) puis Pampelune …
Le moine Gomesano de St Martin d’ Albeda écrivait:
” L’Évêque Gotescalc, animé d’une manifeste dévotion, a quitté son pays d’Aquitaine, accompagné d’un grand cortège, se dirigeant vers l’extrémité de la Galice pour toucher la miséricorde divine en implorant humblement la protection de l’apôtre saint Jacques.”
Depuis la réouverture de St Gény des pèlerins s’arrêtent à la basilique pour prier et se rafraîchir. Ils vénèrent les reliques et admirent la vitrine qui montrent des objets des pèlerins anciens: relique et Icône St Jacques, Icônes de Notre-Dame du Puy et de St Gény, livres de pèlerins, coquilles, encensoir, crosse du JXème siècle.
À chacun le Père qui les accueille remet un diplôme qui rappellera ce passage à St Gény de Lectoure, arrêt historique en Gascogne.

Travaux d’été au monastère #2

Abattage d’un cèdre centenaire

Troisième opération estivale : la pollution de la route nationale Agen vers Tarbes et les Pyrénées, et qui longe le monastère, nous a fait mourir deux arbres séculaires.

     Le premier cèdre a été coupé il y a 4 ans puis débité en planches pour notre menuiserie, puis maintenant, en juin, triste opération  pour un second cèdre centenaire.

   En trois heures, cinq ouvriers jeunes, motivés et expérimentés sont arrivés à mettre à terre ce grand arbre, assistés d’un grutier des établissements Troisel de Fleurance, car la route avait été coupée et surveillée par l’Équipement pour passage alterné sur une autre voie.

     Il fallait voir la grue panoramique soulever l’arbre coupé en son milieu, par un jeune « alpiniste » suspendu dans le vide avec sa tronçonneuse, déposé sur la route et les autres munis d’élagueuses couper les branches afin de laisser au sol le tronc, en attendant la seconde partie et faire des voyages vers la scierie de ces monstres qui reviendront débités dans un an… puis nettoyage de la route nationale !

Félicitations à ces jeunes et à leur Patron qui ont fait un travail remarquable, avec courage, témérité, respect de l’environnement. Que Dieu les bénisse et les protège.

À gauche, Enzo, collègue de Thomas, fils du Père Michel, au Lycée technique

Travaux d’été au monastère

     Cette période estivale permet d’entreprendre création, restauration, élagage…

    Nous avons aménagé le Parc Saint BABYLE qui permet aux fidèles et pèlerins d’accéder à la crypte et à l’ossuaire de la basilique restaurés récemment, ainsi qu’à la grotte de l’Archange Michel, en partant de Béthanie.

     Ainsi les fidèles peuvent méditer et se reposer en admirant la Colline Sainte Croix où se retirait Saint GÉNY pour prier et méditer dans le calme et la sérénité.

     Saint Babyle est le plus vénéré compagnon de Saint CLAIR, et, selon la Tradition, l’associé constant des travaux de son apostolat, l’ayant suivi pas à pas dans tous les lieux qu’il évangélisa, depuis son départ de Rome, jusqu’à sa mort à Lectoure.

     D’après des documents crédibles, Hauteserre nous apprend qu’il fut martyrisé à l’extérieur de la Cité, comme St Clair, une Croix en rappelle le lieu, non pas le même jour mais à une date proche. Il était honoré d’un culte spécial dans le diocèse de Lectoure où le peuple le désignait sous le nom de Saint Bébel  (Dictionnaire d’Hagiographie de Migne selon l’abbé Couture qui occupa la Chaire de Littérature romane à l’Institut Catholique de Toulouse)

     Nous avons entrepris également la RESTAURATION de l’antique mur de clôture du Monastère où ont vécu et sont sanctifiés les Moines jusqu’à la révolution française, devenu après restauration la Maison Béthanie car il menaçait de disparaître, abandonné d’entretien depuis plus de deux siècles.

     Nous avons dégagé les antiques pierres sur 30 mètres, recouvertes de végétation, voir d’arbres et buissons, de cette clôture monastique construite pour protéger les moines, leur permettre de prier dans la paix et vaquer à leurs occupations.

     Ce travail minutieux a été réalisé à l’ancienne, manuellement, avec amour et respect du sacré par des fidèles orthodoxes courageux et solides. Que Dieu les bénisse pour cette réalisation spectaculaire.

     Cette clôture protégeait le Monastère avec ses trois puits, toujours en fonctionnement, longée d’un chemin qui nous mène à la Chapelle, en bois de Saint Antoine le Grand, avec ses icônes sculptées, et aux parcs arboré et provençal. Ce mur regarde la Colline Sainte Croix et l’ermitage où montait Saint Gény.

Concert à saint Gény

      Ce samedi 26 mai 2018 a été chanté un concert exceptionnel, en l’église du monastère, par la “Maîtrise Saint-Joseph”, chœur d’une vingtaine d’enfants du collège Saint-Joseph de Lectoure & par les “Chantres de Saint-Joseph”, chœur d’hommes, sous la direction de François Bonnet.

Le concert était précédé d’un discours du Rvd Père abbé Antoine retraçant la vie de la communauté & du monastère.

“Chers Amis et Frères en Christ !

    Nous sommes heureux de vous accueillir en ce Saint Lieu, un des plus anciens de Lectoure, qui était entouré d’un immense cimetière qui recouvrait notre propriété et tout le stade, avec des légions de sarcophages que nous découvrons lors de nos travaux  de restauration. Continuer la lecture de Concert à saint Gény

La neige à Lectoure

Il a neigé au monastère !

« Gelées et grêles, givres et rosées, bénissez le Seigneur, chantez-le, exaltez-le dans les siècles.   Glaces et neiges, éclairs et nuées, bénissez le Seigneur, chantez-le, exaltez-le dans les siècles »

Cantique des trois enfants dans la Fournaise Daniel 3, 57-88