Les derniers articles

La Chronique de Belgrade

La soirée de lancement « La Chronique de Belgrade » d’Ivo Andrić aura lieu le vendredi 10 mars 2023. à 19 h au Centre culturel de Serbie en compagnie du traducteur Alain Cappon, de Daniel Baric, spécialiste de la littérature serbe, et de Pierre Glachant, journaliste au Courrier des Balkans.

C’est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, entre 1946 et 1951, qu’Ivo Andrić écrit les nouvelles qui composent La Chronique de Belgrade. Il y évoque des « petites gens » dans leur humanité la plus admirable ou dans la complexité de leurs relations familiales. Ironique ou indulgent, il les observe minutieusement avec la même bienveillance. Tantôt acteurs, tantôt témoins, ses personnages subissent ensemble les bouleversements tragiques de l’histoire, la métamorphose de la société ou celle de leurs propres existences.

C’est en filigrane un portrait formidablement vivant de Belgrade et un hommage à la ville qui, en 1918, l’avait accueilli à bras ouverts, alors qu’il était déjà un poète engagé.

Né en 1892 dans un village proche de Travnik (Bosnie), mort à Belgrade en 1975, Ivo Andrić a été lycéen à Sarajevo, étudiant à Zagreb et Vienne, avant de s’engager dans les rangs de l’organisation révolutionnaire Jeune Bosnie et d’être emprisonné, au début de la Première Guerre mondiale. Diplomate en Europe de 1921 à 1941, il a résisté au nazisme, fut député, puis se consacra uniquement à l’édification d’une œuvre magnifique. Elle lui a valu le prix Nobel de littérature en 1961.

Centre culturel de Serbie / Kulturni centar Srbije 
123 rue Saint Martin, 75004 Paris 
Tél : 01 42 72 50 50 
info@ccserbie.com
www.ccserbie.com

Ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 19h30

Solidarité-Kosovo soutient les maternités

110.000€ de matériel médical pour trois services de maternité

OMERTA | Lumière sur les Serbes du Kosovo

En Serbie, une série de quatre fêtes célèbre collectivement les morts tout au long de l’année, ce sont les « Zadušnice». En février a lieu l’une des plus suivies : «le samedi des défunts».
Comme pour les rites de deuils, cette commémoration est l’occasion de faire des offrandes destinées à l’au-delà, et plus particulièrement aux ancêtres de sa lignée. Le pain de blé occupe une place centrale des offrandes. On y ajoute divers gâteaux et sucreries, du vin et des fleurs.
 
Ici sur la photo prise par le Père Sava Janjic, archimandrite du monastère de Visoki Decani, dans l’enclave de Orahovac, une vieille dame se recueille sur la sépulture de son proche dont la pierre tombale a été arrachée.

Faire un don

Convoi de Noël en Serbie de Solidarité Kosovo

Finalement, le 19e convoi de Noël a eu lieu, au grand soulagement des habitants des enclaves. Malgré les tensions à leur comble avec l’administration albanaise de Pristina et les barricades érigées au nord par les Serbes pour s’en protéger, Solidarité Kosovo a tenu à maintenir ce rendez-vous annuel très attendu.

Continuer la lecture de Convoi de Noël en Serbie de Solidarité Kosovo

Fête de la Théophanie (2023) au monastère Saint Gény

Tropaire, t. 1

Dans le Jourdain lorsque, Seigneur, tu fus baptisé, * à l’univers fut révélée la sainte Trinité; * en ta faveur se fit entendre la voix du Père * te désignant comme son Fils bien-aimé; * et l’Esprit sous forme de colombe * confirma la vérité du témoignage. * Christ notre Dieu qui t’es manifesté, * illuminateur du monde, gloire à toi.

Continuer la lecture de Fête de la Théophanie (2023) au monastère Saint Gény