Saint Basile d’Ancyre

FÊTE : 22 Mars

Prêtre d’Ancyre en Galatie, il se distingua par sa défense de l’Orthodoxie contre les ariens. Il fut cruellement martyrisé sous Julien l’Apostat.

Tropaire t, 4

Ton martyr, Seigneur, pour le combat qu’il a mené a reçu de Toi notre Dieu la couronne d’immortalité ; animé de Ta force, il a terrassé les tyrans persécuteurs et réduit à l’impuissance l’audace des démons ; par les prières de Saint Basile, sauve nos âmes, Ô Christ notre Dieu.

Saint Syméon de Dajbabe -Saint Justin de Tchélié

FÊTE : 19 Mars

1854-1941. Higoumène du monastère de Dajbabe près de Podgorica au Monténegro.

Tropaire t, 8 

Maître de l’Orthodoxie, * docteur de la piété et de la pureté, *  luminaire de l’univers, * ornement inspiré des moines, * très-sage Syméon, * par ton enseignement * tu nous as tous illuminés, * trompette spirituelle, * prie le Christ Dieu de sauver nos âmes !

FÊTE : 1er Juin

1894-1979. Père spirituel du monastère de  Tchélié près de Valjevo en Serbie. Auteur d’ouvrages théologiques et ascétiques édités en français. Ils furent canonisés tous les deux  par l’Église serbe en Avril  2010.

Tropaire t, 8

La douceur de l’Orthodoxie, * bouquet de nectar ; * ô Père Très-Ressemblant comme une richesse, * verse abondamment dans le cœur des croyants ! * Par ta vie et ta doctrine, * tu t’es révélé un livre venant de l’Esprit, * ô Justin, plein de la Sagesse de Dieu ! * Prie le Christ Dieu Logos *de former à Sa ressemblance * ceux qui te chantent !

Saint Patrick l’Irlandais

FÊTE : 17 Mars

Saint Patrick d’Irlande, 390-461. D’origine anglo-romaine, il fut captif en Irlande à seize ans. Échappé six ans plus tard, il poursuivit ses études dans différents monastères continentaux dont l’Abbaye de Lérins. Vers 432, il fut sacré évêque en Gaule et retourna en Irlande. Saint Patrick et ses compagnons ont établi l’Église en Irlande. il sillonna le pays en prêchant, en enseignant, en fondant des églises, des monastères et des écoles, et en convertissant des rois comme des bardes. En outre, il fonda le siège primatial d’Armagh, vers 444. Il mérite pleinement son titre d’apôtre de l’Irlande. il est représenté comme évêque, chassant des vipères ou les foulants des pieds.

Tropaire t, 4

Purifié par la servitude et l’exil, * fortifié par l’ascèse et l’oraison, *saint Patrick, entre les mains de Dieu * tu es devenu comme saint Paul un vase d’élection, * un instrument de choix pour étendre le règne du Christ * sur les nations qui te disent leur gratitude avec amour.

Ikos

Impénétrables sont les voies du Seigneur : * alors que tu étais libre, mais tiède, il te fait ravir * par des pirates irlandais * afin que, vendu comme esclave, tu retrouves ta dignité de fils de Dieu, * la foi en lui et le désir de le servir auprès des païens ; * après avoir pratiqué l’ascèse au monastère de Lérins, * étudié la théologie et la pastorale auprès de Germain l’Auxerrois, * tu allas prêcher l’Évangile du salut aux Irlandais, * porter aux habitants de l’île, esclaves de l’ignorance et des faux dieux * la libération qui nous est venue par le Christ ; * aussi, nous unissant à la louange de tes fils spirituels, * en action de grâces pour l’œuvre de tes successeurs, * les moines qui ont poursuivi l’évangélisation de nos contrées en profondeur, * à juste titre nous te chantons : réjouis-toi, * saint Patrick apôtre et illuminateur des Irlandais.

Saint Grégoire de Rome

FÊTE : 12 Mars

Romain d’une famille patricienne, il était préfet de la ville. Il résigna sa charge, transforma sa maison parentale sur le Celius en couvent et se fit moine. Les réalisations de son pontificat de quatorze ans font de lui un des personnages principaux de l’histoire universelle. D’abord, il envoya saint Augustin et quelque quarante autre moines du mont Celius comme missionnaires en Angleterre, ce qui permit non seulement la conversion de l’Angleterre, mais aussi la diffusion de la règle bénédictine dans l’île et de là dans l’Europe entière. De même, il se consacra à la conversion des Lombards en Italie et des Goths en Espagne. Il protégea le monachisme et embellit la liturgie dans ses rites sacramentaux et dans ses chants. Il prit soin des pauvres de Rome, de Ravenne et de ses terres en Sicile. Il était en outre un auteur prolifique : sa biographie de saint Benoît, la seule qui subsiste, ainsi que sa règle pastorale sont de grands classiques de la littérature ascétique. Il condamna d’avance les prétentions de ses successeurs à une juridiction universelle (604).

Tropaire, t.8 

Maître de piété et de sainteté, * humble moine élevé à la gloire du souverain pontificat, * modèle de l’action unie à la prière et la contemplation, * Grégoire de Rome, intercède pour notre salut.

Prophétie de Saint Nil (430)

Après l’an 1900, vers le milieu du 20e siècle, la population de l’époque, deviendra méconnaissable. Lorsque le moment de l’avènement de l’antéchrist approchera, les esprits se seront embués par les passions de la chair, et le déshonneur et l’anarchie se renforceront. Puis le monde deviendra méconnaissable.

L’apparence des gens changera, et il sera impossible de distinguer les hommes des femmes en raison de leur tenue vestimentaire, de l’impudeur et de leur style de coiffure. Ces gens-là seront cruels et seront comme des animaux sauvages en raison des tentations de l’Antéchrist. Il n’y aura pas de respect pour les parents et les aînés, l’amour disparaîtra, et les évêques et prêtres deviendront les hommes vils, complètement incapables de distinguer la bonne attitude de la mauvaise attitude.

À cette époque, les mœurs et traditions des chrétiens et de l’Église vont changer. Les gens vont abandonner la modestie, et la dissipation règnera. Le mensonge et la cupidité atteindront de grandes proportions, et malheur à ceux qui s’entasseront des trésors. La luxure, l’adultère, l’homosexualité, les actions secrètes, et le meurtre seront la règle de la société. À cette date future, à cause de la puissance de ces grands crimes et du libertinage, les gens seront privés de la grâce de l’Esprit Saint, qu’ils ont reçue au saint baptême, et ils seront aussi incapables même de remords.

Les Églises de Dieu, seront privés de pieux pasteurs craignant Dieu, et malheur aux chrétiens restant dans le monde à ce moment-là, ils perdront complètement leur foi, parce qu’ils n’auront personne qui leur permette de voir la lumière de la connaissance. Ils se sépareront du monde et iront dans de saints refuges à la recherche d’un allègement de leurs souffrances spirituelles, mais partout ils rencontreront des obstacles et des contraintes.

Et cela se traduira par le fait que l’Antéchrist veut être maître de tout et devenir le souverain de l’univers tout entier, et il va produire des miracles et des signes fantastiques. Il donnera aussi la sagesse dépravée à un homme malheureux, afin qu’il y découvrir une voie par laquelle un homme peut avoir une conversation d’un bout de la terre à l’autre. À ce moment-là, les hommes voleront aussi dans les airs comme des oiseaux et descendront au fond de la mer comme les poissons.

Et quand ils auront réalisé tout cela, ces malheureux gens passeront leur vie dans le confort sans savoir, pauvres âmes, que c’est là la tromperie de l’Antéchrist. Et l’Impie ajoutera à la science la vanité, et la science quittera le droit chemin et amènera les gens à perdre la foi en l’existence de Dieu. Ensuite, Dieu verra la chute de la race humaine et raccourcira les jours pour le bien de ceux qui sont sauvés, car l’ennemi veut mener à la tentation même les élus, si cela est possible… Puis l’épée du châtiment apparaîtra soudain pour tuer l’Apostat.

Traduction française de Claude Lopez-Ginisty

Saint Cassien

FÊTE : 29 Février

(Saint. abbé . v. 360-433) Moine oriental, ayant reçu sa formation monastique en Égypte, il se fixa à Marseille, où il fonda l’abbaye de Saint-Victor, ainsi qu’un monastère féminin. Il gouverna ces deux maisons depuis Lérins. Ses Conférences et ses Institutions, que saint Benoît considérait comme faisant autorité en matière de formation monastique, ont exercé une grande influence sur le monde chrétien.

Tropaire t, 3

Celui que de nos jours nous aurions désigné comme Roumain au terme de sa course est devenu Cassien le Romain * ayant passé par les grandes métropoles de l’Orient, * il a fini par illuminer l’Occident * grâce aux monastiques enseignements * des Pères théophores qui ont fait fleurir  le désert.

Kondakion t, 7

Marseille la Grecque et l’abbaye de Saint-Victor, * heureuse de posséder les reliques de celui * qui fit fleurir en Provence et en Occident * les monastiques institutions de l’Orient, * s’unissent en esprit à notre célébration * du Père et Docteur des moines, Cassien le Romain.

Sainte Scholastique

480 v. 543.

Sœur de saint Benoît, elle se fit religieuse aux alentours du Mont-Cassin, sous la direction de son frère. Elle est considérée comme première moniale bénédictine. Dans ses Dialogues, saint Grégoire le Grand raconte que, lors de sa dernière rencontre avec son frère, elle obtint par sa prière qu’une tempête violente éclata, qui empêcha Benoît de rentrer dans son monastère et lui permit de prolonger leur conversation toute la nuit. Trois jours plus tard, Benoît vit l’âme de sa sœur monter au ciel sous la forme d’une colombe. La Tradition, qui veut que Scholastique était moniale, date du Xlème siècle. Auparavant, on la considéra comme femme pieuse, vivant dans le voisinage du Mont-Cassin. Ses reliques, comme celles de son frère, reposent sous l’autel de l’abbaye du Mont-Cassin. En art, elle est représentée comme moniale, avec une crosse et un crucifix, ou avec une colombe qui sort de sa bouche.

Tropaire t, 5

Moniale adonnée au saint loisir * de la divine contemplation, * tu nous enseignes l’efficacité de l’oraison ; * c’est pourquoi nous te vénérons en ce jour, * Scholastique, et te demandons * de nous inspirer la même foi en la puissance de Dieu ; * pour notre salut intercède auprès de lui.

Kondakion t, 8

Ton frère, Scholastique, ayant rédigé * une Règle pour les moines d’Occident, * tu nous montres que la stricte observance de la Loi * peut être tempérée par un sens de l’exception * s’inspirant de la divine économie du Sauveur * dont la miséricorde veut nous conduire au salut * par les voies connues de lui seul.

Pourquoi les orthodoxes prient-ils saint Charalampe pendant les pandémies ?

FÊTE : 10 Février

Évêque de Magnésie, saint Charalampe (89-202) est mort à 113 ans en martyr. Les orthodoxes l’invoquent pendant les épidémies en raison de ses derniers mots prononcés avant sa mort.
Depuis le début de la crise sanitaire, à la suite des moines du Mont Athos, les orthodoxes sont invités à prier partout dans le monde saint Charalampe, invoqué durant les épidémies. Cet évêque de Magnésie, en Thessalie, qui faisait partie de l’Empire romain (dans le centre de la Grèce actuelle), prêchait l’Évangile au IIe siècle pendant de nombreuses années. Mais le saint, âgé alors de 113 ans, fut arrêté lorsque la nouvelle de sa prédication fut connue du proconsul Lucien et du commandant militaire Lucius.

Devant le tribunal, il confessa courageusement sa foi dans le Christ et refusa d’offrir des sacrifices aux idoles et aux faux dieux. Il fut alors torturé sans merci. Ses bourreaux lui lacérèrent tout le corps avec des crochets de fer et lui arrachèrent la peau, l’écorchant vif. Le saint aurait déclaré humblement à ses bourreaux : « Merci, mes frères, d’avoir arraché la peau du vieux corps et d’avoir renouvelé mon âme pour la vie nouvelle et éternelle ».

La force des derniers mots de saint Charalampe

Après qu’il ait été amené devant l’empereur Septime Sévère, de nombreuses autres tortures barbares furent infligées au saint. Condamné à mort et conduit sur le lieu de l’exécution, Charalampe pria Dieu pour que la région où ses reliques reposeraient ne souffre jamais de famine ni de maladie. Après avoir prié ainsi, le saint rendit son âme à Dieu avant même que le bourreau ne l’ait décapité.

Icône vénérée en la Basilique St Gény de Lectoure depuis le début de la Pandémie et devant laquelle une veilleuse brûle en permanence

Saint Charalampe est fêté le 10 février. Son crâne est conservé aujourd’hui au monastère de Saint-Etienne des Météores en Grèce. Les fragments de ses reliques sont dispersés dans de nombreuses églises du monde entier. Depuis des temps immémoriaux, ce saint, particulièrement vénéré par le peuple grec, est invoqué pour faire cesser les épidémies.

Voici une courte prière que vous pouvez dire à saint Charalampe durant la pandémie du Covid-19 :

Chantons Charalampos, le victorieux hiéromartyr du Christ,

et le médecin merveilleux de l’âme et du corps.

Toi qui déverses sur nous un grand torrent de guérisons,

délivre des passions, des maladies et des démons,

ceux qui s’écrient : Réjouis-toi, ô saint martyr Charalampos.

Amen

Source