Au Kosovo, une agression anti-serbe tous les deux jours

 

Résultat de recherche d'images pour "baby"

Au Kosovo, une agression anti-serbe tous les deux jours

Les chrétiens serbes du Kosovo sont une minorité persécutée, empêchée de vivre paisiblement, empêchée de subvenir à ses propres besoins, interdite de représentation politique officielle réelle.

Il y a quelques jours, le département d’État américain (le ministère des Affaires étrangères US) a publié un long rapport sur les atteintes aux droits de l’homme constatées partout dans le monde. Et l’un des chapitres de ce rapport est consacré au Kosovo, et aux nombreuses discriminations dont sont victimes les minorités qui y vivent, les Serbes en premier lieu.

Ce rapport, au ton très officiel et mesuré, va jusqu’à affirmer que « Durant les 7 premiers mois de l’année, on a recensé plus de 100 incidents, dont des vols, des cambriolages, des agressions et des dommages causés aux propriétés de Serbes du Kosovo et de l’Église orthodoxe serbe ». Le calcul est simple : ça veut dire qu’il y a au Kosovo une agression anti-serbe tous les deux jours !

« Pour nous, c’est un immense soulagement de lire tout ce que nous disons depuis des années sous la plume d’une des organisations qu’on peut le moins accuser d’être pro-serbe au monde. Et bien entendu, ça nous confirme dans notre conviction que notre combat est juste, et qu’un jour cela sera reconnu largement. » expliquent les responsables de l’ONG Solidarité Kosovo.

Ces derniers jours ont aussi marqué le quinzième anniversaire des pogroms des 17 et 18 mars 2004, pendant lesquels 10 Serbes ont été tués, 35 édifices religieux ont été détruits, plus de 700 maisons serbes ont été brûlées et plus de 4 000 Serbes ont dû fuir précipitamment le Kosovo.

Un anniversaire évidemment douloureux pour nos amis serbes du Kosovo, mais qui est particulièrement important pour nous puisque ce sont ces deux jours dramatiques qui ont poussé un groupe de jeunes Français, scandalisés par ce nettoyage ethnique se déroulant au cœur de l’Europe dans l’indifférence générale, à remplir quelques cartons de jouets et de vêtements récupérés ici ou là, à les charger dans une fourgonnette et à traverser l’Europe pour aller donner ces quelques cadeaux à ces Serbes ayant décidé de rester vivre chez eux malgré les persécutions. Ce convoi humanitaire improvisé a été le premier convoi de Noël de Solidarité Kosovo. Le premier d’une longue série.

Le rapport du département d’État consacre un chapitre entier à la question des réfugiés serbes ayant quitté le Kosovo en 1999 ou en 2004. Sa conclusion est sans appel : les Serbes expulsés du Kosovo par la force sont aujourd’hui empêchés de revenir vivre sur la terre de leurs ancêtres par les membres de la majorité, à tous les niveaux. Ils sont pourtant nombreux à souhaiter ce retour malgré les difficultés auxquelles ils savent qu’ils s’exposent.

Ces deux constats, les moines du monastère de Draganac au Kosovo les ont faits depuis longtemps. Ils ont acheté il y a quelques années le village de Stari Draganac (« Vieux Draganac » en serbe). Situé à quelques centaines de mètres du monastère, ce village a été abandonné par ses habitants, serbes, contraints de fuir la guerre. Depuis quatre ans maintenant, les moines le rénovent petit à petit, patiemment, dans le but d’offrir un toit aux familles qui ont dû quitter la région et aimeraient maintenant y revenir.

Cette année, les travaux avançant bien, ils ont décidé d’essayer de franchir une nouvelle étape et ont fait appel à l’ONG Solidarité Kosovo pour les y aider. Vous en apprendrez plus sur ce projet en vous rendant sur la plateforme de financement participatif chrétien « Credofunding », en cliquant sur ce lien.

Des extraits du rapport :

➡️ « Les hommes politiques représentant les minorités ne sont pas consultés sur de nombreux sujets fondamentaux. »

➡️ « Traductions médiocres ou fournies avec des délais avant les procès, absence de juges issus des minorités […], non-exécution récurrente de décisions de justice, tout cela continue de faire entrave à l’application d’une justice équitable pour les Serbes du Kosovo. »

➡️ « Les minorités ethniques font face à des discriminations institutionnelles concernant l’emploi, l’éducation, les services sociaux, la liberté de mouvement, le droit de vivre chez eux, et d’autres droits. »

➡️ « Le gouvernement a refusé de reconnaître la validité des documents d’identités édités par la Serbie comportant des noms de villes du Kosovo, ce qui a rendu les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur du Kosovo particulièrement difficile pour leurs propriétaires. »

➡️ « Durant les 7 premiers mois de l’année, on a recensé plus de 100 incidents, dont des vols, des cambriolages, des agressions et des dommages causés aux propriétés de Serbes du Kosovo et de l’Église orthodoxe serbe. Si la motivation ethnique de ces incidents est souvent difficile à démontrer de façon absolue, elle ne fait aucun doute dans la plupart des cas. »

Le département d’État américain pointe également les difficultés que connaissent les Serbes ayant quitté le Kosovo après la guerre de 1999 ou après les pogroms de mars 2004 :

➡️ « D’après l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés, les déplacés sont exclus de la protection des droits de l’homme et des plans de développement. »

➡️ « Le processus de retour dans certaines zones du pays continuent d’être marqués par des incidents de sécurité et le refus des habitants des zones concernées d’accepter le retour de membres des minorités. »

➡️ « À plusieurs reprises, des officiels ont tout mis en œuvre pour empêcher ces retours. »

Source :

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019

Création d’un atelier de confiture au Kosovo

Création d’un atelier de confiture artisanale

Il flottait une douce odeur sucrée au-dessus de Novo Berdo cet automne, signe que la nouvelle activité gourmande du complexe agricole de Solidarité Kosovo avait été mise en fonction.

Grâce à ce nouvel atelier de transformation de fruits saisonnier -principalement des prunes-, les étals de la cuisine diocésaine comptent désormais d’alléchants pots de confiture. Une seconde partie de la production artisanale se trouve en vente au comptoir de l’épicerie solidaire de Kosovska Mitrovica. Leurs recettes sont affectées au financement des emplois agricoles de Novo Berdo.

Père Serdjan découvre les pots violets et oranges de la confiturerie

 

Une confiture qui fait recette

C’est un jalon de plus dans le développement de l’autosuffisance alimentaire des Serbes du Kosovo. La confiturerie de Novo Berdo a été construite il y a tout juste quelques mois à proximité de la laiterie. Un projet agro-alimentaire de 12.000 euros intégralement réalisé et financé par Solidarité Kosovo pour le plus grand plaisir des gourmands de la région.

Au premier desquels, les écoliers ! Heureux de déguster chaque jour, au goûter, une bonne tranche de pain de campagne légèrement beurrée et généreusement tartinée de cette confiture artisanale, le tout gracieusement livré par l’équipe de la soupe diocésaine. Une nouvelle qui ravit également les papilles les familles de Kosovska Mitrovica qui ont paré leurs réserves de ces petits pots violets. De quoi se sustenter « sucré » tout au long de l’hiver tout en étoffant le portefeuille du complexe agricole.

 

La confiture de prunes 100% serbe

 

Un mélange de ressources et de tradition

Solidarité Kosovo est devenu en huit ans un acteur régional incontournable. Il créée de l’emploi dans les enclaves chrétiennes, fait vivre l’économie locale, tout en mettant à l’honneur le savoir-faire et la culture culinaire serbe. L’atelier de confiture artisanale en est la dernière illustration en date.

Confectionnée à partir des quetsches ramassées dans les vergers du diocèse, le džem (se dit djem en serbe) est un délicieux produit du terroir, alliant savoir-faire traditionnel et naturalité. Si bien qu’il est difficile de ne pas se pourlécher les babines en admirant les gestes appliqués des confituriers qui tournent à la main dans de vieux chaudrons cuivre ces prunes cueillies à maturité pour exhaler tous leurs arômes.

Un projet utile, bon et solidaire à la fois qui utilise les ressources locales pour renforcer la sécurité alimentaire des familles chrétiennes.

 

Les pruneaux du verger diocésain prêts à être dégustés

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Arnaud Gouillon Lauréat du Prix de la Fondation Karic !

Plébiscite et récompenses pour bien amorcer l’année !

Figure emblématique de Solidarité Kosovo, Arnaud Gouillon mène depuis plus de quinze ans des chantiers humanitaires dans les zones les plus hostiles du Kosovo au secours des familles chrétiennes enclavées. Sa personnalité et son parcours hors norme suscitent l’admiration de tout un pays et lui valent d’être régulièrement distingué, comme tout récemment par la fondation Karic et le quotidien Blic.

Allocution d’Arnaud Gouillon lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic

Lauréat du Prix de la Fondation Karic

Humanitaire au grand cœur, Arnaud Gouillon a aussi le cuir épais. Très épais. Rien ne semble pouvoir le faire dévier de son engagement pour les Serbes du Kosovo. Ni le détourner de ses activités humanitaires et encore moins en affecter les résultats. Pas même l’interdiction de séjour au Kosovo injustement infligée par Pristina le 11 septembre dernier (pour lire notre article à ce sujet, cliquez ici). Face à cette épreuve, le directeur humanitaire s’illustre combattif.

Arnaud Gouillon et Ivana Gajic lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic
« Quand on sait l’ampleur des défis humanitaires à relever, on ne recule pas. L’expérience de la vie n’a eu de cesse de renforcer ma résistance, ma volonté et ma détermination à poursuivre cette juste cause solidement ancrée en moi » explique-t-il dans son discours prononcé à l’occasion de la remise du Prix de la Fondation Karic. Une institution serbe qui consacre chaque année les personnalités émérites de la vie publique et de la société civile.
Allocution d’Arnaud Gouillon lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic
Lauréat de cette prestigieuse distinction, Arnaud Gouillon s’est exprimé devant un parterre de cinq mille personnes parmi lesquels de nombreux ambassadeurs étrangers. Largement retranscrite dans la presse écrite, son allocation a marqué les esprits. « Je dédie cette récompense aux 12.000 donateurs de Solidarité Kosovo qui sont le cœur battant de notre association. C’est grâce à leur soutien et à leur générosité que nous changeons, projet après projet, le quotidien des chrétiens du Kosovo, malmenés par un destin peu clément ».
Le journal Blic, quotidien le plus lu en Serbie, classe Arnaud Gouillon parmi les vingts personnalités de l’année 2018
Personnalité émérite de l’année 2018

Deux semaines plus tard, c’est au tour de Blic, le quotidien le plus lu de Serbie, de le couronner. Pour la 2e fois, le Directeur humanitaire de Solidarité Kosovo se retrouve en haut du célèbre palmarès parmi les vingt premières personnalités du pays qui ont marqué l’actualité en 2018.

Le journal Blic, quotidien le plus lu en Serbie, classe Arnaud Gouillon parmi les vingts personnalités de l’année 2018
L’ingrédient principal de la popularité le jeune grenoblois de 33 ans serait connu selon certains commentateurs. Plus que sa vocation humanitaire, ce sont les valeurs qu’il véhicule qui ont conquis le cœur des Serbes. Ses valeurs, comme le respect des traditions, la continuité de l’amitié séculaire franco-serbe mais aussi celles de la charité et de la préservation du patrimoine culturelle trouvent un écho puissant dans la société serbe.
Arnaud Gouillon et Ivana Gajic lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Le documentaire « Kosovo : une chrétienté en péril » doublement primé en Serbie

Le documentaire « Kosovo : une chrétienté en péril »
doublement primé en Serbie

C’est une année forte en récompense pour Eddy Vicken et Yvon Bertorello, auteurs du film “Kosovo, une chrétienté en péril” qui a glané le prix convoité du “meilleur film documentaire” au Festival de la culture chrétienne à Zaječar puis au festival de Kruševac.

Arnaud Gouillon, Directeur de Solidarité Kosovo, représentait les réalisateurs du film documentaire lors de la cérémonie de récompenses à Zaječar

Réalisé en étroite collaboration avec Solidarité Kosovo, le documentaire s’exporte avec succès en Serbie après avoir été chaleureusement accueilli « à domicile » en France. Pour rappel, ce film de 52 minutes a été diffusé en 2017 sur KTO Télévision Catholique, après une avant-première au mythique cinéma Le Grand Rex Paris. Il dévoile une chrétienté aux magnifiques valeurs ancestrales. En apparence fragile parce que menacée, cette chrétienté fait davantage figure d’une force morale exemplaire.

Le festival de Kruševac a également consacré le film documentaire réalisé en collaboration avec Solidarité Kosovo
Consacré par deux fois « meilleur film documentaire », le film a reçu une ovation du public lors des remises de prix. Arnaud Gouillon, Président de Solidarité Kosovo, qui avait cornaqué les réalisateurs du film au Kosovo, était sur place pour les représenter. Il a reçu en leur nom les trophées et a présenté le film avant ses projections.

Le grand public a pu également apprécier le film primé grâce à sa diffusion à plusieurs reprises sur la chaine de service public serbe, Radio Televizija Srbije 1.

Pour découvrir ou revoir le film documentaire « Kosovo : une chrétienté en péril », cliquez ici.

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Visite du Patriarche Jean X d’Antioche et de tout l’Orient au Kosovo

Venu de Syrie, le Patriarche Jean X était en visite au Kosovo

Le Patriarche Jean X d’Antioche et de tout l’Orient a quitté sa résidence de Damas pour se rendre en Serbie sur l’invitation officielle de l’Église orthodoxe serbe. La visite de Sa Béatitude s’est amorcée à Belgrade au Saint siège serbe. Accueillie par Sa Sainteté Irénée, patriarche de Serbie, les deux délégations serbe et syrienne ont poursuivi leur rencontre au chevet des églises martyres du Kosovo-Métochie.

Le Patriarche Jean X d’Antioche au monastère de Visoki Dečani

Patriarche Jean X en “visite aux églises martyres du Kosovo-Métochie”

À l’issue de l’office tenue au monastère de Visoki Dečani, le patriarche Jean X a évoqué la situation difficile et les épreuves que vit l’Église d’Antioche dans le contexte du conflit larvé au Moyen Orient et particulièrement en Syrie. “Considérant le martyr des chrétiens en Syrie et la disparition toujours non élucidée de deux de nos évêques, je réaffirme aux pays les plus puissants que nous voulons la paix et le calme” avant d’ajouter que “les habitants de Syrie, comme les Serbes du Kosovo, vivent des moments difficiles.”

Le primat de l’Église orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient a rappelé les relations bilatérales fraternelles entre les deux Églises ainsi que les liens de communion qui les unissent. “L’objectif de ma visite est de renforcer les relations entre nos Églises afin qu’elles puissent faire face aux défis du monde d’aujourd’hui”, a-t-il également déclaré.

Le Patriarche Jean X d’Antioche au monastère de Gračanica

“Les habitants de Syrie, comme les Serbes du Kosovo, vivent des moments difficiles”, Jean X d’Antioche

Concluant son déplacement au monastère de Gračanica, le Patriarche Jean X d’Antioche a envoyé un message d’espoir aux Serbes du Kosovo. “Les Églises serbes et d’Antioche sont des martyrs. Mais la Sainte croix nous guide jusqu’à la résurrection. La Sainte terre du Kosovo a vu naitre beaucoup de martyrs et de saints. Ne craignez pas le mal ni l’obscurité car la lumière du Christ renforce et nous sommes ses fils qui n’avons pas peur de la mort.”

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org
Source: Solidarité Kosovo

Interdiction de séjour au Kosovo pour Arnaud Gouillon

Arrestation et interdiction de séjour au Kosovo.
Une semaine après, la suite des démarches.

Nous vous en informions la semaine dernière dans un communiqué d’urgence, le Président de Solidarité Kosovo, Arnaud Gouillon, faisait l’objet d’une arrestation scandaleuse au poste frontière de Merdare suite à laquelle une interdiction de séjour au Kosovo-Métochie lui avait été signifiée par les forces de l’ordre kosovares. Plus effrayant encore, des menaces quant à son intégrité et celle de sa famille avaient même été proférées lors de sa garde à vue par deux agents des services de renseignements kosovars spécialement dépêchés depuis Pristina.

Depuis, l’équipe humanitaire réunie autour d’Arnaud Gouillon n’a eu de cesse de dénoncer cette mesure injustifiée et arbitraire. Aujourd’hui, Solidarité Kosovo vous informe sur l’avancement de ses démarches.

Interview accordée à “Valeurs actuelles” au lendemain de l’arrestation et de l’interdiction

Couverture médiatique et engouement populaire

Les sites d’information français, Valeurs actuelles et Boulevard Voltaire ont relayé la nouvelle de l’interdiction de séjour d’Arnaud Gouillon au Kosovo, emboîtant le pas aux publications serbes s’étant fait largement écho de cette actualité depuis lundi dernier.

De nombreux quotidiens ont même consacré leurs « Une » à la « décision honteuse des autorités de Pristina». Les journalistes et les rédactions serbe en sont abasourdis et consternés. Tous pointent un acte d’hostilité envers les Serbes du Kosovo-Métochie « très attachés au jeune Français ». Le journal Vesti titrait hier « le sourire volé aux enfants serbes » en empêchant Arnaud Gouillon de leur venir en aide. La chaîne de service public serbe, RTS, enfonce un petit peu plus le clou en qualifiant dans son journal télévisée la décision d’incompréhensible.

Tout au long de la semaine, l’opinion publique serbe s’est passionnée pour cette actualité manifestant son soutien sur les réseaux sociaux. Les mots de soutien et d’encouragement ont afflux sur les pages dédiées à l’association.

Le quotidien Kurir titre en “Une”: “Les Kosovars menacent de me compromettre”
Consensus auprès des autorités politiques et religieuses

La nouvelle de l’arrestation d’Arnaud Gouillon a immédiatement été dénoncée par le diocèse du Kosovo-Métochie qui, par la voix de père Sava Janjic, l’higoumène du monastère de Visoki Decani, a fait savoir qu’elle intervenait auprès des représentants européens et internationaux en mission au Kosovo afin de faire lever cette sanction. Monseigneur Théodose, évêque du Kosovo-Métochie, a déclaré dans un communiqué officiel qu’il condamnait fermement l’arrestation et l’interdiction infligée à Arnaud Gouillon. « C’est en raison de son sacrifice et de sa solidarité envers le peuple serbe souffrant qu’Arnaud s’est trouvé être la cible de ceux pour qui, les amis des Serbes sont considérés ipso facto comme des ennemis du Kosovo » a souligné l’évêque.

Invité du Journal Télévisé de la RTS, chaine de service public serbe
La défense d’Arnaud Gouillon s’est également organisée au plus haut sommet de l’État serbe. Le Premier ministre, Ana Brnabić lui a officiellement apporté son soutien quelques heures après celui exprimé par le ministre en charge du Kosovo et de la Métochie, Marko Đurić, qui a déclaré lors d’une intervention télévisée : « le seul reproche que l’on puisse faire à Arnaud Gouillon, c’est d’avoir dénoncé avec honnêteté et succès au monde entier la souffrance des Serbes du Kosovo ».
L’Église du Kosovo-Métochie condamne fermement la décision de Pristina

Poursuivre l’aide humanitaire dans les enclaves

Afin de permettre de clarifier et de normaliser sa situation administrative, Arnaud Gouillon a donné pouvoir à un avocat pour présenter un recours en son nom auprès des instances compétentes à Pristina.
En attendant une réponse officielle, Solidarité Kosovo continue d’interpeller les représentants de la communauté internationale à Pristina et en Serbie.
Ana Brnabic, Premier ministre serbe, a apporté son soutien à Arnaud Gouillon
dès l’annonce de l’interdiction de séjour
Marko Djuric, ministre en charge du Kosovo, s’est solidarisé avec Arnaud Gouillon
Ce matin même, l’Ambassadeur de France en Serbie, son Excellence, M. Frédéric MONDOLONI, recevait Arnaud Gouillon dans sa résidence à ce sujet.

Renforcée par les nombreux soutiens exprimés depuis une semaine, l’ONG Solidarité Kosovo nourrit davantage l’espoir de voir lever le blocage administratif à l’encontre de son Président afin d’assurer la continuité d’une aide humanitaire vitale en faveur des Serbes du Kosovo.

Ce matin l’Ambassadeur de France recevait Arnaud Gouillon

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Le président de Solidarité Kosovo interdit de séjour… au Kosovo

Le président de Solidarité Kosovo interdit de séjour… au Kosovo

Arnaud Gouillon, président et fondateur de l’association humanitaire « Solidarité Kosovo », vient d’être interdit de séjour au Kosovo. Cette sanction met en évidence l’intensification du harcèlement et des manœuvres d’intimidation visant la communauté serbe du Kosovo-Métochie à qui l’ONG française vient en aide depuis quatorze ans en partenariat avec l’Église orthodoxe locale.

Une mesure arbitraire et injustifiée

Ce matin, le 10 septembre, Arnaud Gouillon se rendait au Kosovo dans le cadre d’un séjour humanitaire lorsque des policiers albanais l’ont arrêté à un poste de contrôle. L’empêchant de poursuivre son trajet, les représentants des services albanais lui ont notifié qu’il était sous le coup d’une interdiction de séjour sur le territoire du Kosovo. Ce qui l’empêche de fait d’y exercer son métier de directeur d’association humanitaire.

L’ONG Solidarité Kosovo dénonce une procédure abusive. Aucune information sur la base légale, les critères retenus et le processus qui ont conduit à la prise de cette décision n’est connue. Cette mesure est totalement arbitraire et injustifiée, surtout en l’absence de clarification ultérieure et de transparence.

Un acte d’hostilité envers les Serbes du Kosovo-Métochie

Dans un communiqué adressé à la presse « Solidarité Kosovo s’indigne de cette sanction aux ressorts politiques. Car si l’interdiction de séjour au Kosovo n’alternera pas l’engagement solidaire d’Arnaud Gouillon envers la communauté serbe du Kosovo-Métochie, elle impactera en revanche d’une manière fatale sur l’avenir de l’association. En empêchant Solidarité Kosovo d’exercer son activité humanitaire au Kosovo, c’est davantage la minorité serbe qui en sera la première victime politique. Il s’agit donc clairement un acte d’hostilité envers Solidarité Kosovo et les Serbes du Kosovo. »

Et l’association de poser des questions :

L’exclusion n’étant pas une condition favorable au dialogue avec les Serbes, les représentants albanais signent un nouvel acte d’escalade dont les motivations interrogent.
Cette mesure est-elle une preuve de l’efficacité de l’action humanitaire de Solidarité Kosovo dans les enclaves serbes du Kosovo ?
Cette mesure est-elle une mise à distance de témoignages possédant une large portée sur la condition des minorités au Kosovo ?
Cette mesure est-elle une provocation spectaculaire visant à attiser les relations Belgrade -Pristina déjà bien boiteuses ? 

L’ONG « Solidarité Kosovo » demande par ailleurs solennellement aux autorités de Pristina de revenir sur cette décision qui va priver les Serbes du Kosovo d’une aide humanitaire vitale.

Source: Breizh-info.com

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2018

Monastère Saints Archanges (Kosovo)

Monastère de Draganac des Saints Archanges Michel et Gabriel
Monastère de Draganac des Saints Archanges Michel et Gabriel

Monastère de Draganac des Saints Archanges Michel et Gabriel au Kosovo

Le monastère de Draganac, dédié aux Saints Archanges Michel et Gabriel, est un monastère orthodoxe situé dans les collines vallonnées de l’est du Kosovo, près de l’ancienne forteresse de Novo Brdo sous l’omophorion de  l’évêque Théodose de Raška-Prizren . Il fut un temps où les monastères abondaient dans cette région, et les moines et les moniales remplissaient les collines et les vallées boisées de prières au Dieu vivant, s’efforçant de faire descendre la Grâce divine et la bénédiction sur le monde entier. Mais au fil des siècles, et surtout après le dernier conflit de 1999, le monastère de Draganac est le seul lien vivant de cette ancienne tradition de prière et de service. Nous vous invitons à visiter le site Internet du monastère ou à regarder l’album de photographies et si vous souhaitez soutenir la communauté monastique, vous pouvez acheter en ligne l’un de leurs produits ou bien simplement faire un don en ligne !

Source: Orthodoxie.com

Alexis Troude : Défendons la Serbie ! [Vidéo]

Alexis Troude : Défendons la Serbie ! [Vidéo] 29/06/2018 07:11

Chercheur à la Sorbonne et chargé de cours à l’université de Versailles, Alexis Troude est un spécialiste de la question des Balkans.Il évoque la situation politique contrastée de la Serbie, mais aussi celle de la Macédoine. Alexis Troude relève le rôle particulièrement désastreux de l’Union Européenne dans cette région du monde placée sous pression islamiste. Il pointe aussi l’attitude intéressée des Etats-Unis.

Enfin, il annonce la décision de trainer en justice Bernard-Henri Lévy pour ses propos injurieux à l’égard du peuple serbe.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Solidarité Kosovo: La ferme porcine voit enfin le jour !

 

La ferme porcine voit enfin le jour!

 

Novo Berdo- Le grand jour tant attendu par des centaines de foyers serbes est enfin arrivé. Jeudi dernier, le cordon d’inauguration de la ferme porcine a été coupé. Une délégation composée des représentants de l’Eglise serbe, de la soupe diocésaine et de Solidarité Kosovo était présente pour assister à la cérémonie d’ouverture de ce nouveau bâtiment, dernier venu sur le complexe agricole serbe de Novo Berdo. Mise en exploitation au lendemain des festivités, la ferme porcine ajoute un nouveau maillon à la chaîne d’autonomie alimentaire forgée depuis 2013 par Solidarité Kosovo en faveur des enclaves chrétiennes de la région.

A Novo Berdo, Solidarité Kosovo vient d’inaugurer sa 4e ferme. Cette dernière est dédiée à l’élevage porcin.

La fin heureuse d’un « chantier compliqué»

Dans son allocution à la presse, Arnaud Gouillon, Président de Solidarité Kosovo, instigateur du projet, s’est félicité de l’aboutissement d’un « chantier compliqué ». Et pour cause : le bâtiment de la ferme porcine a été livré après moult péripéties. Pour mémoire, au cours de l’été dernier, alors que le chantier s’engageait à bonne allure, l’administration kosovare a particulièrement tardé à accorder deux autorisations nécessaires à l’avancement des travaux. Puis, à cause d’un effet domino, ce retard s’est répercuté sur l’intervention des différents corps de métier qui en a été sévèrement décalée. Au final, le chantier a pris six mois de retard.

« Nous avons hélas subis des aléas de chantiers, confie Svetlana, Directrice de la soupe diocésaine. Sans compter les intempéries climatiques qui ont également émaillé les travaux. Mais la détermination de nos équipes a permis de surmonter ces épreuves. Dans ce sens, l’inauguration de la ferme porcine est une récompense car le résultat des travaux fait l’unanimité».

Sur le site agricole, Arnaud Gouillon, Président de SK aux côtés de Mgr Théodose, évêque du Kosovo-Métochie

Renforcer l’autonomie alimentaire et dynamiser l’économie des enclaves

La cérémonie d’inauguration s’est achevée par la bénédiction de la ferme porcine par Monseigneur Théodose, évêque du Kosovo-Métochie qui, lors de son interlocution de clôture, en a souligné la double portée. « Aujourd’hui, nous franchissons un nouveau cap vers l’autonomie alimentaire de notre communauté. La ferme porcine apporte également un nouveau souffle à l’économie des enclaves serbes en créant une nouvelle activité d’élevage dont une partie de la production pourra être commercialisée à terme».
Avec ses 500 mètres carrés de surface, le nouveau bâtiment agricole -aussi spacieux que fonctionnel- abrite déjà 150 bêtes. Un élevage qui prévoit d’être doublé d’ici un an. Son exploitation est confiée à la soupe diocésaine qui a créé cinq nouveaux emplois à cet effet. Ce nouvel élevage aura pour objectif d’alimenter à la fois la soupe diocésaine en viande et les petites exploitations chrétiennes du Kosovo en bêtes. En effet, à grande échelle l’activité porcine permettra de redistribuer gratuitement des porcelets à travers tout le Kosovo, pour les familles et les communautés religieuses qui en font l’élevage.

 

Dans l’enceinte de la ferme porcine, Arnaud Gouillon en (bonne) compagnie des locataires du bâtiment

 

De ferme en ferme, Novo Berdo s’agrandit et l’autosuffisance se consolide

Les fermes alpine, bovine et laitière comptent désormais une nouvelle « ferme sœur ». En effet, la ferme porcine s’ajoute aux trois corps de bâtiment qui composent le complexe fermier de Novo Berdo, dont la construction a été amorcée il y a quatre ans.
Forgée sous l’impulsion conjointe de l’Église, de la soupe diocésaine et de Solidarité Kosovo, cette chaîne d’activités agricoles complémentaires – à laquelle s’ajoutent la laiterie et la conserverie- vise à l’autosuffisance alimentaire des enclaves serbes. Enrichie de ce nouveau maillon clé, elle assurera une production de viande en grande quantité, une distribution de bêtes aux familles ainsi que le développement de l’activité économique des enclaves.

 

Tout sourires, Arnaud Gouillon, Svetlana, directrice de la soupe diocésaine et père Serdjan ont coupé le cordon inaugurale de la ferme porcine

 

Tout au long de la journée inaugurale, plus d’une centaine de personnes – habitants, employés, religieux et institutionnels- sont venus découvrir le site de la ferme porcine. Tous ont souhaité exprimer leurs remerciements aux donateurs de Solidarité Kosovo qui par leur générosité et fidèle soutien ont permis à travers ce projet de renforcer leur autonomie alimentaire.

 

Les festivités inaugurales ont visiblement fatigué quelques participants!

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vousconcernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org