Carême, Semaine Sainte & Pâque 2018

Dimanche de la Croix

Sauve ton peuple, Seigneur, et bénis ton héritage, accorde à tes fidèles victoire sur les ennemis et sauvegarde par ta croix les nations qui t’appartiennent.

Jeudi Saint

Ô Christ notre Dieu qui t’es ceint d’un linge et lavas les pieds de tes Disciples, lave en nos âmes ce qui est vil, entoure-nous de spirituelle clarté, pour que nous observions tes commandements et glorifions, Seigneur, ta bonté.

 

Vendredi Saint


Aimons-nous d’un fraternel amour, comme des frères dans le Christ, ne soyons pas insensibles aux souffrances du prochain, afin de ne pas mériter la même condamnation que l’impitoyable serviteur à qui l’on devait cent deniers et qu’à l’exemple de Judas nous ne soyons dévorés d’inutiles remords.

Lorsque tu fus déposé dans un tombeau tout neuf, Sauveur de l’univers, l’Enfer fut saisi de frayeur, les verrous furent brisés, les portes arrachées ; alors s’ouvrirent les tombeaux et se levèrent les morts , Adam, plein de reconnaissance, te criait avec joie : Gloire à ta condescendance, Seigneur, Ami des hommes, gloire à toi.

Venez et bénissons le souvenir de Joseph d’Arimathie, et qui de nuit alla trouver Pilate pour lui réclamer celui qui est notre Vie : Donne-moi, dit-il, le corps de ce pèlerin qui n’a point de pierre où reposer la tête ; donne-moi le corps de mon Maître et Seigneur, qu’un mauvais disciple a fait conduire à la mort ; donne-moi le corps du Fils unique, qu’une Mère a vu pendu à la croix, pleurant et gémissant et se lamentant maternellement : « Hélas, ô mon Enfant bien-aimé, hélas, ô Lumière de mes yeux, ô trésor de mon âme et de mon cœur, en ce jour s‘accomplit la prophétie de Siméon dans le Temple, car un glaive a transpercé mon cœur, mais tu changeras mon deuil en la joie de ta Résurrection. Devant ta Passion nous nous prosternons, ô Christ et nous adorons ta sainte Résurrection.

 

Résurrection du Christ

 

Ta Résurrection, ô Christ Sauveur, les Anges la chantent dans les cieux, et nous qui sommes sur la terre, donne-nous un cœur pur pour être dignes de te glorifier.

En cette sainte nuit où nous veillons, que le Prophète inspiré par Dieu se tienne parmi nous et qu’il nous montre l’Ange resplendissant annonçant joyeusement : Aujourd’hui, c’est le salut du monde, car il est ressuscité, le Christ, notre Dieu tout-puissant.

Jour de la Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie : c’est la Pâque, la Pâque du Seigneur ! De la mort à la vie, de la terre jusqu’au ciel le Christ notre Dieu nous conduit : chantons la victoire du Seigneur.

Pâque, ta sainteté se révèle en ce jour à nos yeux : Pâque nouvelle et sacrée, Pâque mystique du Seigneur, Pâque vénérable, Pâque du Christ libérateur, Pâque toute immaculée, Pâque à nulle autre pareille, Pâque des fidèles, Pâque nous ouvrant les portes du Paradis, Pâque dont tout fidèle reçoit la sainteté.

Lorsque tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel, tu as brisé  la puissance de l’Enfer, et tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu, ordonnant aux Myrophores de se réjouir, visitant tes Apôtres et leur donnant la paix, toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection.

 

LE CHRIST EST RESSUSCITÉ DES MORTS,

PAR SA MORT IL A TRIOMPHÉ DE LA MORT,

IL NOUS DELIVRE DU TOMBEAU

POUR NOUS DONNER LA VIE !

Christ est ressuscité !

 

 

 

 

Noël 2017 : Message du patriarche Irénée et de l’Assemblée des évêques orthodoxes serbes

LA PAIX DE DIEU – CHRIST EST NÉ !

Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là (2 Co 5,17)

Chers frères et sœurs,
L’institution du nouveau et éternel Testament de Dieu et homme, a été accomplie précisément en ce jour, lors du premier Noël de l’histoire. Car c’est aujourd’hui, enfants spirituels bien-aimés, que le Dieu prééternel a accompli une œuvre plus grande que la création de l’univers et qu’Il a réalisé la promesse faite à nos premiers ancêtres, une promesse que les prophètes avaient prophétisée depuis des temps immémoriaux, et que la Très Pure, toute bénie et toujours Vierge Marie a accueillie avec sérénité. Dieu le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous (Jn 1,14). Le Fils du Père céleste est devenu contemporain du genre humain, afin que l’homme devienne co-éternel de Dieu. Le Seigneur Tout-puissant S’est dépouillé prenant la condition d’esclave (Ph 2,7) et devint physiquement pareil à nous, afin de nous rendre pareils à l’image de Sa gloire. C’est pourquoi le très sage apôtre Paul s’écrie extasié : Ô abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que Ses décrets sont insondables et Ses voies incompréhensibles ! (Rm 11,33).
En ce temps-là, une hymne merveilleuse et inspirée fut entonnée par la troupe Continuer la lecture de Noël 2017 : Message du patriarche Irénée et de l’Assemblée des évêques orthodoxes serbes