Fête de saint Justin

Fête de saint Justin Popović au monastère de Ćelije

Fête de saint Justin Popović au monastère de Ćelije

Fête de saint Justin Popović au monastère de Ćelije
Fête de saint Justin Popović au monastère de Ćelije

De même que les années précédentes, le monastère de Ćelije a été le lieu de rencontre dans la prière des fidèles de Serbie et de l’étranger à l’occasion de la mémoire annuelle de saint Justin le 14 juin. La divine liturgie était présidée par le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque, assisté du métropolite de Zaporojié et Melitopol Luc (Église orthodoxe d’Ukraine), de l’évêque diocésain Mgr Miloutine de Valjevo, de l’évêque de Timok Hilarion, de l’évêque d’Australie et de Nouvelle Zélande Silouane, de l’évêque émérite de Herzégovine Athanase, ainsi que de nombreux prêtres de différents diocèses de Serbie, de l’archiprêtre Valery Mikheïev, recteur de la paroisse russe hors-frontières de Berlin. À l’issue de la liturgie a eu lieu la cérémonie de la « slava » puis le repas festif. Dans son homélie, le métropolite Amphiloque a déclaré, entre autres : « La beauté divine, la beauté de la création est réunie dans le visage de l’homme. Dieu s’est révélé de la façon la plus parfaite, Il a révélé la plénitude de Sa beauté et de Sa bonté dans la Personne de Son Fils unique qui pour nous et notre salut est devenu homme. Ceux qui Le rencontrent sur terre, et ensuite dans l’éternité, reçoivent de Sa beauté. Ce sont les saints prophètes, les apôtres et ensuite tous ceux qui sont baptisés en Son nom jusqu’à la fin du monde et des siècles. Parmi eux occupent une place spéciale les saints hommes de Dieu, chez lesquels le Dieu d’Israël, le Dieu du peuple élu, est particulièrement merveilleux. Nous nous trouvons aujourd’hui sur le lieu où a brillé la beauté divine d’une façon particulière, là où le Seigneur a envoyé deux de Ses nouveaux élus, le saint évêque Nicolas et le père Justin… Ici, le Seigneur a envoyé deux témoins merveilleux, magnifiques, qui n’ont pas seulement cru en Lui, pas seulement écrit à son sujet des livres précieux, mais L’ont rencontré de la même façon que les femmes myrrophores, les saints apôtres, tous ceux qui ont vu Dieu et les prophètes. Dieu, en notre temps, a envoyé deux saints à notre peuple, deux prophètes, deux témoins. Non seulement à notre peuple mais à tous les peuples de la terre… Aux jours de son incarcération dans le tristement célèbre camp de Dachau, l’évêque Nicolas a vu l’horreur de son temps de façon prophétique. Dieu lui a donné les yeux qui voient les mystères de ce monde. C’est en ce lieu qu’a commencé pour lui le mystère de la vision de Dieu, et c’est ici que son disciple le saint père Justin a vécu dans l’ascèse, a célébré et a rencontré le Seigneur vivant. Lisez ses écrits et ceux du saint évêque Nicolas et vous verrez qu’ils n’ont pas été rédigés par des intellectuels habituels, des gens aux nombreuses connaissances, dont la Sainte Écriture et les vies des saints de Dieu. Ces écrits émanent de gens qui ont rencontré le Christ. Ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont entendu, ce qu’ils ont palpé de leurs mains, à l’instar des apôtres, ils l’ont témoigné. De même que l’évêque Nicolas est le prophète de notre temps, la voix prophétique du saint staretz Justin a été entendue ici. Cette voix retentit jusqu’à nos jours. Sa vision, sa connaissance et sa sagesse qu’il a puisées de sa rencontre avec le Seigneur, Auquel il a consacré toute sa vie, nous rassemblent aujourd’hui auprès de son reliquaire en ce lieu saint ancien de Ćelije » a conclu le métropolite.

Source: Orthodoxie.com