Création d’un atelier de confiture au Kosovo

Création d’un atelier de confiture artisanale

Il flottait une douce odeur sucrée au-dessus de Novo Berdo cet automne, signe que la nouvelle activité gourmande du complexe agricole de Solidarité Kosovo avait été mise en fonction.

Grâce à ce nouvel atelier de transformation de fruits saisonnier -principalement des prunes-, les étals de la cuisine diocésaine comptent désormais d’alléchants pots de confiture. Une seconde partie de la production artisanale se trouve en vente au comptoir de l’épicerie solidaire de Kosovska Mitrovica. Leurs recettes sont affectées au financement des emplois agricoles de Novo Berdo.

Père Serdjan découvre les pots violets et oranges de la confiturerie

 

Une confiture qui fait recette

C’est un jalon de plus dans le développement de l’autosuffisance alimentaire des Serbes du Kosovo. La confiturerie de Novo Berdo a été construite il y a tout juste quelques mois à proximité de la laiterie. Un projet agro-alimentaire de 12.000 euros intégralement réalisé et financé par Solidarité Kosovo pour le plus grand plaisir des gourmands de la région.

Au premier desquels, les écoliers ! Heureux de déguster chaque jour, au goûter, une bonne tranche de pain de campagne légèrement beurrée et généreusement tartinée de cette confiture artisanale, le tout gracieusement livré par l’équipe de la soupe diocésaine. Une nouvelle qui ravit également les papilles les familles de Kosovska Mitrovica qui ont paré leurs réserves de ces petits pots violets. De quoi se sustenter « sucré » tout au long de l’hiver tout en étoffant le portefeuille du complexe agricole.

 

La confiture de prunes 100% serbe

 

Un mélange de ressources et de tradition

Solidarité Kosovo est devenu en huit ans un acteur régional incontournable. Il créée de l’emploi dans les enclaves chrétiennes, fait vivre l’économie locale, tout en mettant à l’honneur le savoir-faire et la culture culinaire serbe. L’atelier de confiture artisanale en est la dernière illustration en date.

Confectionnée à partir des quetsches ramassées dans les vergers du diocèse, le džem (se dit djem en serbe) est un délicieux produit du terroir, alliant savoir-faire traditionnel et naturalité. Si bien qu’il est difficile de ne pas se pourlécher les babines en admirant les gestes appliqués des confituriers qui tournent à la main dans de vieux chaudrons cuivre ces prunes cueillies à maturité pour exhaler tous leurs arômes.

Un projet utile, bon et solidaire à la fois qui utilise les ressources locales pour renforcer la sécurité alimentaire des familles chrétiennes.

 

Les pruneaux du verger diocésain prêts à être dégustés

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Arnaud Gouillon Lauréat du Prix de la Fondation Karic !

Plébiscite et récompenses pour bien amorcer l’année !

Figure emblématique de Solidarité Kosovo, Arnaud Gouillon mène depuis plus de quinze ans des chantiers humanitaires dans les zones les plus hostiles du Kosovo au secours des familles chrétiennes enclavées. Sa personnalité et son parcours hors norme suscitent l’admiration de tout un pays et lui valent d’être régulièrement distingué, comme tout récemment par la fondation Karic et le quotidien Blic.

Allocution d’Arnaud Gouillon lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic

Lauréat du Prix de la Fondation Karic

Humanitaire au grand cœur, Arnaud Gouillon a aussi le cuir épais. Très épais. Rien ne semble pouvoir le faire dévier de son engagement pour les Serbes du Kosovo. Ni le détourner de ses activités humanitaires et encore moins en affecter les résultats. Pas même l’interdiction de séjour au Kosovo injustement infligée par Pristina le 11 septembre dernier (pour lire notre article à ce sujet, cliquez ici). Face à cette épreuve, le directeur humanitaire s’illustre combattif.

Arnaud Gouillon et Ivana Gajic lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic
« Quand on sait l’ampleur des défis humanitaires à relever, on ne recule pas. L’expérience de la vie n’a eu de cesse de renforcer ma résistance, ma volonté et ma détermination à poursuivre cette juste cause solidement ancrée en moi » explique-t-il dans son discours prononcé à l’occasion de la remise du Prix de la Fondation Karic. Une institution serbe qui consacre chaque année les personnalités émérites de la vie publique et de la société civile.
Allocution d’Arnaud Gouillon lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic
Lauréat de cette prestigieuse distinction, Arnaud Gouillon s’est exprimé devant un parterre de cinq mille personnes parmi lesquels de nombreux ambassadeurs étrangers. Largement retranscrite dans la presse écrite, son allocation a marqué les esprits. « Je dédie cette récompense aux 12.000 donateurs de Solidarité Kosovo qui sont le cœur battant de notre association. C’est grâce à leur soutien et à leur générosité que nous changeons, projet après projet, le quotidien des chrétiens du Kosovo, malmenés par un destin peu clément ».
Le journal Blic, quotidien le plus lu en Serbie, classe Arnaud Gouillon parmi les vingts personnalités de l’année 2018
Personnalité émérite de l’année 2018

Deux semaines plus tard, c’est au tour de Blic, le quotidien le plus lu de Serbie, de le couronner. Pour la 2e fois, le Directeur humanitaire de Solidarité Kosovo se retrouve en haut du célèbre palmarès parmi les vingt premières personnalités du pays qui ont marqué l’actualité en 2018.

Le journal Blic, quotidien le plus lu en Serbie, classe Arnaud Gouillon parmi les vingts personnalités de l’année 2018
L’ingrédient principal de la popularité le jeune grenoblois de 33 ans serait connu selon certains commentateurs. Plus que sa vocation humanitaire, ce sont les valeurs qu’il véhicule qui ont conquis le cœur des Serbes. Ses valeurs, comme le respect des traditions, la continuité de l’amitié séculaire franco-serbe mais aussi celles de la charité et de la préservation du patrimoine culturelle trouvent un écho puissant dans la société serbe.
Arnaud Gouillon et Ivana Gajic lors de la cérémonie de remise de prix de la Fondation Karic

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Le président de Solidarité Kosovo interdit de séjour… au Kosovo

Le président de Solidarité Kosovo interdit de séjour… au Kosovo

Arnaud Gouillon, président et fondateur de l’association humanitaire « Solidarité Kosovo », vient d’être interdit de séjour au Kosovo. Cette sanction met en évidence l’intensification du harcèlement et des manœuvres d’intimidation visant la communauté serbe du Kosovo-Métochie à qui l’ONG française vient en aide depuis quatorze ans en partenariat avec l’Église orthodoxe locale.

Une mesure arbitraire et injustifiée

Ce matin, le 10 septembre, Arnaud Gouillon se rendait au Kosovo dans le cadre d’un séjour humanitaire lorsque des policiers albanais l’ont arrêté à un poste de contrôle. L’empêchant de poursuivre son trajet, les représentants des services albanais lui ont notifié qu’il était sous le coup d’une interdiction de séjour sur le territoire du Kosovo. Ce qui l’empêche de fait d’y exercer son métier de directeur d’association humanitaire.

L’ONG Solidarité Kosovo dénonce une procédure abusive. Aucune information sur la base légale, les critères retenus et le processus qui ont conduit à la prise de cette décision n’est connue. Cette mesure est totalement arbitraire et injustifiée, surtout en l’absence de clarification ultérieure et de transparence.

Un acte d’hostilité envers les Serbes du Kosovo-Métochie

Dans un communiqué adressé à la presse « Solidarité Kosovo s’indigne de cette sanction aux ressorts politiques. Car si l’interdiction de séjour au Kosovo n’alternera pas l’engagement solidaire d’Arnaud Gouillon envers la communauté serbe du Kosovo-Métochie, elle impactera en revanche d’une manière fatale sur l’avenir de l’association. En empêchant Solidarité Kosovo d’exercer son activité humanitaire au Kosovo, c’est davantage la minorité serbe qui en sera la première victime politique. Il s’agit donc clairement un acte d’hostilité envers Solidarité Kosovo et les Serbes du Kosovo. »

Et l’association de poser des questions :

L’exclusion n’étant pas une condition favorable au dialogue avec les Serbes, les représentants albanais signent un nouvel acte d’escalade dont les motivations interrogent.
Cette mesure est-elle une preuve de l’efficacité de l’action humanitaire de Solidarité Kosovo dans les enclaves serbes du Kosovo ?
Cette mesure est-elle une mise à distance de témoignages possédant une large portée sur la condition des minorités au Kosovo ?
Cette mesure est-elle une provocation spectaculaire visant à attiser les relations Belgrade -Pristina déjà bien boiteuses ? 

L’ONG « Solidarité Kosovo » demande par ailleurs solennellement aux autorités de Pristina de revenir sur cette décision qui va priver les Serbes du Kosovo d’une aide humanitaire vitale.

Source: Breizh-info.com

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2018

Solidarité Kosovo: La ferme porcine voit enfin le jour !

 

La ferme porcine voit enfin le jour!

 

Novo Berdo- Le grand jour tant attendu par des centaines de foyers serbes est enfin arrivé. Jeudi dernier, le cordon d’inauguration de la ferme porcine a été coupé. Une délégation composée des représentants de l’Eglise serbe, de la soupe diocésaine et de Solidarité Kosovo était présente pour assister à la cérémonie d’ouverture de ce nouveau bâtiment, dernier venu sur le complexe agricole serbe de Novo Berdo. Mise en exploitation au lendemain des festivités, la ferme porcine ajoute un nouveau maillon à la chaîne d’autonomie alimentaire forgée depuis 2013 par Solidarité Kosovo en faveur des enclaves chrétiennes de la région.

A Novo Berdo, Solidarité Kosovo vient d’inaugurer sa 4e ferme. Cette dernière est dédiée à l’élevage porcin.

La fin heureuse d’un « chantier compliqué»

Dans son allocution à la presse, Arnaud Gouillon, Président de Solidarité Kosovo, instigateur du projet, s’est félicité de l’aboutissement d’un « chantier compliqué ». Et pour cause : le bâtiment de la ferme porcine a été livré après moult péripéties. Pour mémoire, au cours de l’été dernier, alors que le chantier s’engageait à bonne allure, l’administration kosovare a particulièrement tardé à accorder deux autorisations nécessaires à l’avancement des travaux. Puis, à cause d’un effet domino, ce retard s’est répercuté sur l’intervention des différents corps de métier qui en a été sévèrement décalée. Au final, le chantier a pris six mois de retard.

« Nous avons hélas subis des aléas de chantiers, confie Svetlana, Directrice de la soupe diocésaine. Sans compter les intempéries climatiques qui ont également émaillé les travaux. Mais la détermination de nos équipes a permis de surmonter ces épreuves. Dans ce sens, l’inauguration de la ferme porcine est une récompense car le résultat des travaux fait l’unanimité».

Sur le site agricole, Arnaud Gouillon, Président de SK aux côtés de Mgr Théodose, évêque du Kosovo-Métochie

Renforcer l’autonomie alimentaire et dynamiser l’économie des enclaves

La cérémonie d’inauguration s’est achevée par la bénédiction de la ferme porcine par Monseigneur Théodose, évêque du Kosovo-Métochie qui, lors de son interlocution de clôture, en a souligné la double portée. « Aujourd’hui, nous franchissons un nouveau cap vers l’autonomie alimentaire de notre communauté. La ferme porcine apporte également un nouveau souffle à l’économie des enclaves serbes en créant une nouvelle activité d’élevage dont une partie de la production pourra être commercialisée à terme».
Avec ses 500 mètres carrés de surface, le nouveau bâtiment agricole -aussi spacieux que fonctionnel- abrite déjà 150 bêtes. Un élevage qui prévoit d’être doublé d’ici un an. Son exploitation est confiée à la soupe diocésaine qui a créé cinq nouveaux emplois à cet effet. Ce nouvel élevage aura pour objectif d’alimenter à la fois la soupe diocésaine en viande et les petites exploitations chrétiennes du Kosovo en bêtes. En effet, à grande échelle l’activité porcine permettra de redistribuer gratuitement des porcelets à travers tout le Kosovo, pour les familles et les communautés religieuses qui en font l’élevage.

 

Dans l’enceinte de la ferme porcine, Arnaud Gouillon en (bonne) compagnie des locataires du bâtiment

 

De ferme en ferme, Novo Berdo s’agrandit et l’autosuffisance se consolide

Les fermes alpine, bovine et laitière comptent désormais une nouvelle « ferme sœur ». En effet, la ferme porcine s’ajoute aux trois corps de bâtiment qui composent le complexe fermier de Novo Berdo, dont la construction a été amorcée il y a quatre ans.
Forgée sous l’impulsion conjointe de l’Église, de la soupe diocésaine et de Solidarité Kosovo, cette chaîne d’activités agricoles complémentaires – à laquelle s’ajoutent la laiterie et la conserverie- vise à l’autosuffisance alimentaire des enclaves serbes. Enrichie de ce nouveau maillon clé, elle assurera une production de viande en grande quantité, une distribution de bêtes aux familles ainsi que le développement de l’activité économique des enclaves.

 

Tout sourires, Arnaud Gouillon, Svetlana, directrice de la soupe diocésaine et père Serdjan ont coupé le cordon inaugurale de la ferme porcine

 

Tout au long de la journée inaugurale, plus d’une centaine de personnes – habitants, employés, religieux et institutionnels- sont venus découvrir le site de la ferme porcine. Tous ont souhaité exprimer leurs remerciements aux donateurs de Solidarité Kosovo qui par leur générosité et fidèle soutien ont permis à travers ce projet de renforcer leur autonomie alimentaire.

 

Les festivités inaugurales ont visiblement fatigué quelques participants!

L’équipe de “Solidarité Kosovo

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille ou par Internet en cliquant sur paypal :


PS2 : « Solidarité Kosovo » étant reconnu d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don. A titre d’exemple, un don de 100 € vous permet de déduire 66 € sur la somme de vos impôts à payer. Ainsi votre don ne vous coûte en réalité que 34 €.

www.solidarite-kosovo.org       Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE

Conformément à la loi« “Informatique et liberté »” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vousconcernent.Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D’AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org