Plus de 100 000 personnes à saint Basile d’Ostrog

Saint Basile d'Ostrog
Plus de 100 000 personnes sont venues en pèlerinage au monastère d’Ostrog à l’occasion de la fête de saint Basile

Plus de 100 000 personnes sont venues en pèlerinage au monastère d’Ostrog à l’occasion de la fête de saint Basile

aint Basile d'Ostrog
Plus de 100 000 personnes sont venues en pèlerinage au monastère d’Ostrog à l’occasion de la fête de saint Basile

La fête du saint orthodoxe le plus vénéré des Balkans, saint Basile d’Ostrog, est célébrée chaque année par des fidèles du Monténégro, de Serbie, de Bosnie-Herzégovine ainsi que d’autres pays le 12 mai. Cette année, plus de 100 000 fidèles orthodoxes ont accompli ce saint pèlerinage au monastère d’Ostrog, fondé au XVIIe siècle, pour prier Dieu et pour vénérer son saint patron.
« Le pèlerinage à Ostrog est le plus importants de tous les pèlerinages orthodoxes des Balkans. Basile d’Ostrog est un saint serbe très vénéré, c’est la raison pour laquelle les pèlerins viennent à lui depuis plusieurs siècles », a déclaré un représentant du monastère à l’agence Tass.
Des milliers de personnes font le pèlerinage chaque année, gravissant une haute montagne jusqu’au monastère pour attendre dans une longue file afin de vénérer les reliques de saint Basile après un voyage de plusieurs jours.
« Depuis vendredi matin, les reliques ont été vénérées par entre 700 et 1000 personnes chaque heure, et le samedi, jour de la saint Basile, le nombre de personnes était encore plus considérable. Le nombre total de pèlerins a dépassé les 100 000 « , a indiqué le représentant du monastère.
Le métropolite Amphiloque du Monténégro a qualifié le flot des pèlerins de miracle divin, notant que les reliques de saint Basile ont été emportées puis ramenées au monastère de nombreuses fois, et que des milliers de personnes sont toujours venues en dépit de la période communiste qui a fortement affecté l’Église orthodoxe.
Il a également souligné que des religieuses du monastère guatémaltèque de la Sainte-Trinité ont visité le monastère d’Ostrog pour la première fois au cours du pèlerinage de cette année.
Le monastère est visité par un million de personnes chaque année, soit près du double de la population de l’ensemble du Monténégro. La grande majorité des pèlerins ont entre 14 et 18 ans et viennent au monastère pour y discerner leurs chemin de vie.
Saint Basile et son monastère font la fierté et la joie des chrétiens orthodoxes serbes du Monténégro. Dans une intervention sur le site de l’Église serbe du Monténégro, le père Predrag Specanovic a déclaré : « D’autres villes d’Europe peuvent avoir leurs lieux de pèlerinage, mais seul saint Basile est capable de rassembler un si grand nombre de croyants de différentes régions ».
Le monastère a été fondé au XVIIe siècle par saint Basile d’Ostrog, qui y mourut en 1671. Deux églises rupestres subsistent après un incendie survenu dans les années 1920, qui sont aujourd’hui les principales constructions du monastère. L’église supérieure, dédiée à la Présentation du Seigneur, se trouve à près de 1000 mètres au sommet de la montagne. L’église inférieure, consacrée à la Sainte Trinité, date de 1824.
Saint Nicolas Velimirovich a écrit sur saint Basile dans le Prologue d’Ochrid :
Saint Basile est né à Popovo Polje, un village de l’Herzégovine, de parents simples et pieux. Dès sa jeunesse, il fut rempli d’amour pour l’Église de Dieu et quand il atteignit la majorité, il entra dans le monastère de la Dormition de la Très Sainte Théotokos à Trebinje et y reçut la tonsure monastique. En tant que moine, il est rapidement devenu célèbre en raison de sa vie ascétique authentique et sa vie solitaire. Saint Basile se soumettait sans cesse à toutes sortes de mortifications, chacune plus contraignante et plus difficile que la précédente. Par la suite, contre son gré, il fut élu et consacré évêque de Zahumlje et Skenderija. En tant que hiérarque, il a d’abord vécu dans le monastère de Tvrdosh et de là, comme un bon pasteur, il a affermi son peuple dans la foi orthodoxe, les protégeant de la cruauté des Turcs et de la ruse des Latins. Quand Basile a été trop fortement opprimé par ses ennemis et que Tvrdosh a été détruite par les Turcs, il a rejoint Ostrog, où il a vécu une vie ascétique austère, préservant son troupeau par sa prière incessante et fervente. Il s’est endormi paisiblement dans le Seigneur en 1671, laissant derrière lui ses reliques non corrompues qui accomplissent des miracles jusqu’à nos jours. Les miracles sur la tombe de saint Basile sont sans nombre. Chrétiens et musulmans se présentent devant ses reliques et obtiennent la guérison de leurs maladies et afflictions les plus graves. Un grand rassemblement populaire y a lieu chaque année le jour de la fête de la Pentecôte.
Le pèlerinage annuel n’est pas un simple rendez-vous pour les touristes, mais une véritable démarche spirituelle. « Sa personnalité est miraculeuse et efficace, tant de son vivant qu’après son décès…. » Tous ceux qui sont ici sont à la recherche de la vérité et de la sainteté, de la guérison de l’âme et du corps « , a déclaré le principal évêque de l’Église orthodoxe serbe au Monténégro, Amphiloque, lors du pèlerinage de 2016.

Notre fraternité saint Benoît a conduit, entre le 23 et le 31 août 2000, un pèlerinage au Monténegro d’une cinquantaine de fidèles avec office devant les reliques de saint Basile d’Ostrog qu’ils ont vénérées.