Prions Les Uns Pour Les Autres


Trinitaires

Jean de Matha – 8 février ; 1154 – +1213

Né à Faucon, en Haute-Provence, dans la vallée de l’Ubaye, il fit ses études à Aix-en-Provence puis à Paris, au collège Saint-Victor. Le jour où il célébra à Paris sa première messe, en présence de l’évêque Maurice de Sully, il vit apparaître un ange vêtu d’une robe blanche ornée d’une croix rouge et bleue, qui brisait les chaînes de deux esclaves. Il sut alors qu’il devait consacrer sa vie aux prisonniers, et peu après il fondait l’ordre des Trinitaires pour le rachat des captifs. Le pape Innocent III approuva l’ordre le 17 décembre 1198.

Après l’échec de la troisième Croisade, de nombreux prisonniers étaient restés aux mains des Infidèles et le groupe des Trinitaires dut entreprendre des voyages en Tunisie, au Maroc, en Palestine, pour négocier le rachat des captifs. Des maisons furent ouvertes en Espagne, dont une à Tolède, à la limite des royaumes musulmans, et en Italie, de Gênes à Bari, dans plusieurs ports, dont Naples et Amalfi. Mais les maisons de Provence étaient les plus importantes (Arles, Marseille). L’œuvre des Trinitaires prit de l’extension jusqu’à la mort du saint, qui survint à Rome. Aujourd’hui, l’ordre des Trinitaires a retrouvé un regain de vigueur au Canada français, surtout à Montréal où se trouve une église très moderne consacrée à saint Jean de Matha.

Dictionnaire historique des saints – 1964

Trinitaires 1
Trinitaires 2
Trinitaires 3
Synaxe Trinitaires

FelixdeValois

Monastère Saint Gény | Fraternité Orthodoxe Saint Benoît
Administration